• 14-18

    une crête vosgienne à  900 mètres d'altitude, vue sur la plaine d'Alsace et les Vosges,

    là, un champ de bataille

    le sol porte encore les marques de ce  conflit

    j'ai lu un nom sur une tombe,

    vingt ans à peine, venu d'un autre coin de France

    un jour d'hiver,  fauché par la mitraille et  pour quelques mètres gagnés, d'autres comme  lui ce même jour ont terminé leur vie à peine entamée 

     

     

     

     

    tranchee.jpg

     

     

     

    barbele-3.jpg

     

     

    barbele1.jpg

     

    barbele2.jpg

    drapeau.jpg 

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    25
    Jeudi 11 Novembre 2010 à 09:50
    dani-elle

    bjr, une journée de souvenir et de recueillement.

    j'aime beaucoup regarder des parties de chistéra, très élégant les postures. La main nue aussi c'est impressant. Bon jeudi, muxu.

    24
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 22:15
    beatrice-hk

    OK, merci Jean-Mi, je comprends. Mais surtout, ne t'excuse pas, mon humour, c'est juste des défenses tu sais, philo-thérapie tu vois, je suis bien plus sensible et j'aime beaucoup les instants de pose comme celui-ci, de conscience qui s'impose, alors merci à toi et à bientôt, bizzz, bea

    23
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 21:11
    Veronique Brosseau

    je viens de terminer la lecture d'un livre d'un médecin pendant la guerre de 14.18 ... à lire ...

    22
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 18:30
    mimiche

    Coucou Jeanmi,

    C'est malin de ne pas sauvegarder mon com. voilà que j'ai oublié ce que j'avais écrit en changeant de page !

    J'admire l'article que tu nous présentes pour raviver en chacun de nous le souvenir de ces soldats qui se sont battus pour leur pays en y laissant leur vie.

    Jusqu'à présent, j'ai eu le chance de ne jamais connaître la guerre.

    La pensée qu'une bêtise humaine pourrait tout déclencher m'a toujours hantée .

    Je conserve le souvenir de la " Tranchée des baïonnettes " à Verdun , ce souvenir qui me glace le dos!

    J'ai toujours aimé cette chanson de Reggiani " Le déserteur " , je trouvais qu'elle exprimait si bien cette volonté de ne pas aller au combat ce combat idiot.. .

    Me voilà tout d'un coup nostalgique , je ne parviens jamais à regarder un film retraçant cet épisode si sombre de l'existence...est-ce de la lâcheté ...non, de la crainte plutôt.

    Mon PC se porte mieux et j'espère que cela va durer . 

    Maxime m'avait configuré une sauvegarde qui refusait de nombreux sites . Tout n'est pas parfait mais, il y a une amélioration: ouf !

    Allez, retrouvons le moral ...et espérons que jamais , dans notre pays, nous ne connaîtront pas ces affreuses guerres.

    Tu seras sans doute en congé demain.

    Je te fais un très gros bisou Jeanmi.

    mimiche.

    21
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 18:13
    Crikette Guilimaux

    Et il reste encore des barbelés ? Etonnant non ? Ta 2° photo en N&B donne une effet dramatique à l'évènement !

    bonne soirée Jean Mi, merci de ta fidélité

    20
    sav
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 18:09
    sav

    merci pour ton message qui m'a apporté du courage !

    est-ce le Linge ? j'y suis passé l'année derniere... quand on imagine le tas de soldats morts ici...

    19
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 16:26
    Ah cette Nature elle

    Oui à ne pas oublié merci pour celà A+

    18
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 14:21
    Caroline PC

    Un article en rapport avec l'armistice! c'est vrai que ça fait penser tristement à ces jeunes qui y sont restés... Mon grand père était artilleur à Verdun, il est revenu gazé, moitié sourd, deux doigts coupés... peu de chose en comparaison mais des hommes marqués à vie! On ne prenait pas en compte l'impact psychologique de ce qu'ils avaient vécu, frôler la mort au quotidien, des conditions de vie inimaginables, au fond des tranchées... il en parlait peu, mais dès qu'il abordait le sujet, il se mettait à renifler, le visage fermé, et se taisait les yeux dans le vague ... Il préférait nous raconter en riant les blagues qu'il faisait au régiment! bises

    17
    Fab
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 10:46
    Fab

    Pendant longtemps je n'ai pas tout compris sur cette sinistre période. Mais le coup de coeur s'est produit avec la lecture du "monument" de Duneton. L'auteur part construit son récit en racontant l'histoire des personnes figurant sur le momument aux morts de son village ... Bref, un livre que je conseille à toutes et tous.

    Merci pour ce souvenir. Et c'est "marrant", je fais un petit clin d'oeil à 39-45 aujourd'hui

    Bonne journée

    16
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 10:36
    beatrice-hk

    Coucou Jean-Mi. Ton sujet est grave et tes photos parlantes et belles. J' vais rester sérieuse là, pour une fois, J'sais pas quoi dire, mon clavier semble bloqué ... et en même temps, j'ai envie de rester là ... me souvenir ... des notres ... et des autres aussi. C'est chez nous et chez tous les autres aussi ... !

    Très belle journée à toi, bizzz, bea

    15
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 10:23
    Heyoka

    Comme j'aurais aimé que tes photos n'existent pas... l'Homme est vraiment trop sauvage !

    14
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 09:30
    Marithe et Alain

    C'était bien "la chair à canon" et pendant ce temps là les décideurs vivaient leur vie parisienne.... A-t-on tiré un enseignement de cela ? Non aucun, les champs de croix sont poutant un témoignage ...

    Un reportage poignant que tu nous a fait ici Jean-Michel 

    13
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 09:13
    cristofkorn

    je vois que tu es aller te promener au vieil armand.

    chaque fois que j'y vais ,j'en ressort tout chambouler ,rien que de savoir ce qui c'est passé à cet endroit!

    bonne journée

    12
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 08:30
    Bruno

    Un joli reportage, un vrai devoir de mémoire ! Bon mercredi Jean-Michel.

    11
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 07:46
    jackline64

    Des images pleines d'émotion ! Le souvenir doit rester bien présent pour ne plus recommencer ! Bises Jean Mi et bonne journée

    10
    Mardi 9 Novembre 2010 à 22:56
    Foto-rolero54

    La seconde est forte, belle photo!

    9
    Mardi 9 Novembre 2010 à 22:05
    dani-elle

    très émouvant ton texte et ces clichés. Surtout ne pas oublier..

    belle nuit, muxu

    8
    Mardi 9 Novembre 2010 à 21:24
    Emmanuelle

    Bon,soir Jean-Mi,

    Que c'est triste, que c'est sinistre ces barbelés qui griffent le ciel...
    Et toi, échappes tu à la déprime saisonnière où est ce que tu te tapis dans le mutisme en attendant des jours meilleurs?
    Je te fais des gros calins pour te voir sourire un brin...
    Emmanuelle

    7
    Mardi 9 Novembre 2010 à 19:42
    zatoshi

    tres bon sujet, hélas encore aujourd'hui rien ne change

    6
    Mardi 9 Novembre 2010 à 18:46
    perrine

    Plus jamais ça !! la folie meurtrière des hommes. Pourtant dans bien  des pays c'est la vie quotidienne.

    Bises et bonne soirée

    5
    Mardi 9 Novembre 2010 à 18:12
    Hersé

    J'ai fait mon service militaire dans l'est et je peux te dire que l'on ne revient pas indemme des plaines autour de Verdun.

    Amitiés, Robert

    4
    Mardi 9 Novembre 2010 à 08:28
    Sofie

    Bonjour,

    Ton texte est touchant et ces barbelés donnent froid dans le dos!

    bonne journée...sous  la neige chez moi!

    bises

    3
    Lundi 8 Novembre 2010 à 22:55
    Anne

    L'année dernière nous sommes allés au Chemin des Dames .

    Je n'oublierais jamais .

    2
    Lundi 8 Novembre 2010 à 22:27
    Norbert794

    Bonsoir Jean Michel. Le temps finira par avoir raison de ces vestiges un jour... Mais en attendant il est important de se souvenir, pour que ça ne recommence plus... Amitiés...

    1
    Lundi 8 Novembre 2010 à 22:24
    Poulbot.66

    Oui, la folie des hommes a cela de triste c'est qu'elle n'en finit pas de faire des victimes....Gille vignot, chanteur canadien en a fait une chanson qui dit que "quant les hommes vivront d'amour, il n'y aura plus de frontières.........et nous nous serons mort en frères.....Amitiés...Lulu66

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :